5 étapes pour faire enfin KIFFER leurs vêtements aux hommes

5 étapes pour faire enfin KIFFER leurs vêtements aux hommes

with Pas de commentaire
Partage sur les médias sociaux :

Ce n’est pas toujours facile pour les hommes d’aimer se vêtir et de trouver leur propre style, il est plus que temps d’y remédier !

Quelques Statistiques qui vont vous faire sourire…

 

trouver son style 1credit photo flickr : FaceMePLS

S’habiller nous prends minimum 2 minutes/jour (pour les plus efficaces ou je m’enfoutistes d’entre nous) et jusqu’à 10 minutes et plus pour les dandys.

Si mes calculs sont bons ça fait entre 12 et 60 heures par ans dépensés à s’habiller le matin…

Après, on passe en moyenne 8 heures par jour dans des vêtements à porter en société, c’est à dire autre que le pyjama.

Ça fait 2880 heures par ans passées dans des vêtements ! (Promis, je n’ai pas utilisé de calculette, donc oui je suis bon en calcul mental. )

 

Alors… Ça vaut le coup de connaître deux trois trucs sur le style !

D’en prendre soin avec simplicité,  d’être heureux de son apparence, de kiffer ses vêtements, d’être bien dedans… D’aimer ça ! La cerise sur le gâteau sera de ne pas tomber dans l’obsession de Narcisse, car à l’heure des réseaux sociaux, Narcisse peut vraiment voir ses chevilles enfler à l’oeil nu, et pas à cause du miroir de l’eau, mais de son écran !

 

Les 5 étapes pour que les hommes apprennent à kiffer leurs vêtements :

 

1) OUVRIR la porte au style et aux vêtements

 

5-etapes-kiffer-leurs-vetements-aux-hommes-gentleman-buddha-2

 

Et oui, pour la plupart des hommes, il y a un blocage à ce niveau.

Alors que la majorité des femmes prennent plaisir à soigner leur apparence, une grande partie des hommes rechigne à faire de même et ne connait pas sa pointure ni sa taille de pantalon (si si, je vous jure, même pour moi ça a pris des années). Quand je me balade dans la rue je suis toujours étonné de voir la maladresse des hommes en rapport au vêtement, souvent, les couleurs ne vont pas ensemble, les vêtements ne sont pas à la bonne taille, l’originalité est rare, sans parler des grosses tuiles ! Réveillons nous ! On a un corps, on DOIT porter des vêtements, donc c’est essentiel d’aussi connaître les règles de base du style vestimentaire !

 

2) DÉCOUVRIR son style

 

En fait pour améliorer son style il faut savoir précisément quelles sont les tenues dans lesquelles on se sent bien et beau, à l’aise. Savoir de par les retours des autres (à sélectionner prudemment selon leur maîtrise de la chose et leur ouverture d’esprit) quels styles de vêtements nous mettent en valeur et écouter quand ils nous disent que ça ne va pas tout en restant critique.

Avoir SON style ça ne veut pas dire être cantoné à un seul style, par exemple : s’habiller toujours en jean t-shirt à la James Dean ou en survet’ casquette comme les fans de Sergio Tacchini, pardon Sergio !

Pour ceux qui se sentent perdus, voilà comment faire : Regarder dans la rue, les médias (cinéma notamment, voir les tenues d’acteurs qui t’inspirent) et les égéries de marques de vêtements ou simplement les bloggeurs (Pinterest est ton ami, c’est un puit sans fond d’inspiration hétéroclite, dans tous les domaines, pas que le style masculin). Dès que vous voyez quelque chose qui vous plaît, retenez-le, épinglez-le…

Non mais vraiment… allez faire un tour maintenant sur Pinterest pour vous faire votre propre avis, allez zou !

On peut dégrossir le style en « catégories » (attention, elles ne sont pas figées et peuvent être mélangées !)

Vous trouverez dans cet article du blog toutes les catégories que nous avons classifiées et illustrées joliment : http://gentlemanbuddha.com/fr/trouver-son-style-homme-diversite-categories/

 

 

3) EXPLORER les possibles

 

5-etapes-kiffer-leurs-vetements-aux-hommes-gentleman-buddha-3

 credits photo bonnegueule.fr

Cette photo est super intéressante pour voir comment progresser et passer de l’erreur à la maîtrise stylistique. Ici c’est assez évident mais on ne le répétera jamais assez, l’essentiel c’est de bien connaître sa taille !

Viens la phase test, tâtonnement, essayage. C’est le moment d’apprendre ses basiques ! Si vous ne connaissez pas les bases, j’ai de très bons profs pour vous, qui vous enseigneront, gratuitement, sans que ça vous prenne de temps, ça se passe ici : https://www.bonnegueule.fr/comment-bien-shabiller-homme/

Si vous avez un très faible budget c’est ok de passer par un peu de fast fashion (H&M,Celio, Zara…), c’est à dire toutes les marques fabricant dans des conditions humaines très moyennes 🙁  mais le mieux reste de passer par le milieu de l’occasion, ou alors des marques d’entrée de gamme qui font un peu de qualité comme Uniqlo ou Muji (et oui… ce sont des marques japonaises, et on connait leur penchant pour faire les choses correctement, par contre l’éthique n’est à priori pas présente).

Que vous ayez un budget faible, normal ou élevé, je vous recommande de passer par du coaching, ce qui vous fera gagner du temps et de l’argent. Nous en proposons, et c’est l’occasion de se rencontrer : http://gentlemanbuddha.com/fr/relooking-hommes/

 

 

4) CONSTRUIRE progressivement sa penderie

 

Si vous êtes suffisamment nourri de retours positifs vous pouvez maintenant visualiser votre arbre à tenues. L’arbre à tenue c’est savoir que tel vêtement, par exemple ta chemise en jean délavée préférée, va avec ton jean brut selvedge (couleur sombre), tes boots marron et ta montre la plus badass. Mais elle va aussi avec un pantalon chino blanc, beige ou bordeaux ainsi qu’avec des sneakers ou des baskets de telles couleurs, avec un foulard à motifs aztèques. Par contre, elle ne va pas avec ton pantalon de costume bleu, ou encore avec ta montre élégante…

Un vêtement n’est pas une pièce à penser seule, elle entre en cohabitation avec tous les autres éléments de la tenue et se doit de vivre en harmonie avec elles (et ce n’est pas compliqué, ça s’apprend, ça vient avec la pratique).

Vous pouvez vous reposer sur les couleurs de base qui vous parlent le plus et utiliser des camaieux (par exemple aller du bleu le plus sombre au plus clair). Ces couleurs ont le privilèges d’être faciles à assembler et vont un peu avec tout : Blanc, bleu clair, bleu moyen, bleu foncé, bleu/gris, gris clair, gris moyen, gris anthracite (foncé), greige (beige/gris), beige clair, tan (beige foncé, sable), camel (beige/marron lumineux), marron, marron foncé, les verts militaires : olive (clair) et vert kaki (plus foncé).

Vous pouvez utiliser le layering :

Keskecksetruk? Le layering (de l’anglais layer = couches) c’est le fait d’utiliser plusieurs couches de vêtements pour ajouter de la présence stylistique, du chien, de l’impact, de l’art, de l’attitude nom d’une pipe en bois !

alessandro-squarzi-5-etapes-kiffer-leurs-vetements-aux-hommes-gentleman-buddha

credit photo : alessandro squarzi

Par exemple plutôt que porter une simple chemise, ajouter une veste ou un veston. En hiver, passer par dessus le tout un manteau et une écharpe nonchalamment portée. Ajouter un cardigan entre le t-shirt et la veste/manteau, etc… Les combinaisons sont nombreuses.

 

5) ASSUMER et SUBLIMER son style

 

Vous pouvez ne plus avoir peur du regard des autres et ne plus jouer le ballon de football de leurs opinions. Vous pouvez vous permettre des choses plus fortes qui sortent de ce que l’on voit tout le temps. Ça peut juste être de petits détails types accessoires ou carrément des pièces plus fortes (la veste militaire ou le perfecto, le pantalon blanc à l’italienne, le costume croisé, les pantalons aux coupes improbables, les hauts de designers, les motifs treillis, aztèques, africains, les vestons…). Vous pouvez aussi rester très simple et ce sera tout autant remarquable.

Vous pouvez sélectionner les couleurs avancées qui vous parlent le plus, à utiliser avec parcimonie et à équilibrer : Bordeaux (une des plus puissantes selon moi, je ferais un article juste sur cette couleur à l ‘occasion), Violet, Rouge, Rose, Orange, Jaune, Vert, Turquoise, Noir. Attention, le noir n’est pas simple à assembler et doit être utilisé par touches (car sinon il attriste l’apparence), idéalement dans un style rock , ou pour un smoking, mais surtout pas sur un costume du quotidien.

 

 

En conclusion

 

Voici donc un fil d’ariane pour se voir progresser dans son propre style, savoir où l’on en est et simplement se faire plaisir avec ces vêtements qui font inévitablement partie de notre quotidien.

N’hésitez pas à laisser un commentaire et partager vos remarques constructives ! Pensez à vos amis qui gagneraient à prendre mieux soin d’eux… partagez l’article sur les réseaux sociaux ! 😉

Suivre Romain Clamaron:

Créateur de ce blog, je me sens comme un poisson dans l'eau quand il s'agit de partager et transmettre. Je suis passionné de sagesse et de style masculin. J'aime particulièrement la "sprezzatura" (nonchalance italienne), les influences militaires, bohèmes, rock, ainsi que le bordeaux. La couleur j'entends, car je ne bois pas de vin ;-)